Nous rentrerons dans la carrière librement adapté de Le Siècle des Lumières d’Alejo Carpentier Adaptation Waddah Saab, Blandine Savetier TNS © Jean Louis Fernandez

Un expérimental vent de révolution souffle au TNS

Nous rentrerons dans la carrière librement adapté de Le Siècle des Lumières d’Alejo Carpentier
Adaptation Waddah Saab, Blandine Savetier
TNS © Jean Louis Fernandez

Salle Gignoux, Blandine Savetier et sa troupe de jeunes comédiens s’emparent de l’œuvre fleuve d’Alejo CarpentierLe Siècle des lumières, qui narre l’histoire de jeunes Havanais confrontés aux mouvements sociaux qui embrasent les Antilles dans le sillage de la Révolution française. Loin d’en faire une adaptation littérale, la metteuse en scène utilise cette matière dramatique, historique pour questionner les aspirations de chacun à la liberté, à l’égalité, au désir politique de changer le monde en crise d’aujourd’hui.

Laissant libre cours aux ressentis de ce qui furent pour la plupart ses anciens élèves que ce soit au TNS ou en classe préparatoire à Mulhouse, Blandine Savetier imagine une fresque théâtrale kaléidoscopique, qui en ce soir de première – fragile faute d’avoir pu répéter confortablement – à quelque chose de l’ordre de l’artisanat, du patchwork. Étonnement, le côté décousu, authentique, sincère, qui se dégage de cet « essai » scénique, fait mouche. Il y a derrière les balbutiements, les faiblesses de cette jeune troupe en quête d’idéaux, un je-ne-sais-quoi d’humain, de touchant et de puissamment réflectif pour attiser l’intérêt du spectateur. 

Bien sûr, il y a en filigrane le texte fort de l’écrivain cubain qui sort de l’ombre tout un pan de l’histoire ultramarine, esclavagiste et révolutionnaire, la vie de Jean-Baptiste Belley, premier député français noir, représentant Saint-Domingue à la Convention nationale, celle du jacobin Victor Hugues, proche de Robespierre, qui de démocrate éclairé devint tyran. Tout cela s’entremêle, se percute, et donne petit à petit corps et chair. 

Encore en rodage, Nous entrerons dans la carrière est une ronde folle, une tentative singulière de conjuguer passé et présent, de réveiller, face à l’effondrement annoncé de nos sociétés, conviction, engagement et sursaut républicain. Inégale autant que très fragile, la pièce en cours de modelage par la méticuleuse Blandine Savetier s’éclaire au long cours de belles nuances et offre d’intenses moments de fulgurance. Que demander de plus ?

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé Spécial à Strasbourg 

Nous entrerons dans la carrière librement adapté de Le Siècle des Lumières d’Alejo Carpentier
Adaptation Waddah Saab, Blandine Savetier
Salle Gignoux
TNS

1 Avenue de la Marseillaise 
CS 40184
67005 Strasbourg Cedex
Jusqu’au 9 octobre 2021
Durée 4H avec entracte

Mise en scène Blandine Savetier
Avec Saïd Ghanem, Pauline Haudepin, Neil-Adam Mohammedi, Mélody Pini, Souleymane Sylla, Claire Toubin, Sefa Yeboah et les élèves de la classe préparatoire de La Filature de Mulhouse William Burnod, Olivier Sangwa
Dramaturgie et collaboration artistique – Waddah Saab
Scénographie et costumes de Simon Restino
Lumière de Daniel Lévy
Vidéo de Germain Fourvel
Son et musique originale de Pierre Boscheron

Pauline Haudepin et Blandine Savetier sont artistes associées au TNS.
Le décor et les costumes sont réalisés par les ateliers du TNS.

Crédit photos © Jean Louis Fernandez

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut