François Florent ©DR

Le célèbre cours Florent orphelin de père

En ce lundi 27 septembre 2021, ils sont nombreux les comédiennes et comédiens à pleurer François Florent, fondateur du Cours Florent. Ce grand professeur, décédé à l’âge de 84 ans, aura marqué le monde du théâtre et du cinéma. Adieu Monsieur et merci pour tout !

Elle est impressionnante la liste des noms de ceux qui sont passés par le Cours Florent ! On y retrouve tout le gratin du cinéma et du théâtre français. Pendant de longues années, ce fut l’école référente pour l’enseignement dramatique, le cours qui vous permettait d’entrer en Conservatoire, de se faire connaître… François Florent avait réussi son pari, faire de son lieu un des meilleurs de Paris. 

Un fleuron de l’enseignement dramatique 

Cours Florent © DR

Je suis une Simonienne, ce qui veut dire une ancienne élève du Cours Simon. C’était à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Il existait alors à Paris, trois grands cours de théâtre dit privé, François Florent préférait le nom d’Indépendant. Donc il y avait le plus ancien, le Cours Simon, le Cours Périmony et le Cours Florent. L’école de Claude Mathieu commençait à faire son trou. On était de chez Simon, de chez Péri ou de chez Florent et chacun défendait sa paroisse avec cette passion qui habite tant les gens de théâtre et leur amour des chapelles ! 

Des élèves célèbres 

En cette époque, on regardait avec quand même une certaine curiosité, ce cours déjà riche en élèves prestigieux, comme Francis HusterJacques Weber, nos grands héros du moment. Cela bougeait chez Florent, avec des Masters class données par les grands du théâtre comme François Perier, entre autres, et puis il ya eu la fameuse classe libre tenue par un ancien chez Florent, Francis Huster

Être prof une vocation 

La classe libre de Francis Hunter ©DR

Rosine Margat, directrice du Cours Simon, m’avait raconté que François Florent, ancien élève de René Simon au Conservatoire, avait, tel son maître très vite compris que son endroit n’était pas la scène mais l’enseignement. Il aurait alors demandé à Rosine, après la mort de Simon, de venir apporter son savoir chez Simon, d’intégrer les cours comme prof et elle lui aurait répondu qu’il devrait plutôt fonder sa propre école. Je ne sais pas si Rosine avait un peu enjolivé l’histoire, mais si c’est le cas, elle l’avait bien conseillé !

Sa propre école

C’est dans les années 1960, alors qu’il était pion au Lycée Carnot, que François Florent, déjà riche d’un parcours à l’École Blanche, au Conservatoire national d’art dramatique et des passages sur la scène de la Comédie-Française, rencontra ses premiers élèves dans le cadre du club théâtre. Puis, il devient professeur au conservatoire du XVIIe arrondissement, suivi par les plus fervents, comme Huster et Weber ! C’est par le désir de travailler encore plus, que ses élèves le poussèrent à ouvrir un cours. Ce qui fut fait en 1967 ! Et il ne cessa de grandir ! De nombreux professeurs se joignirent à François Florent, comme Raymond AquavivaIsabelle Nanty…. Ils ont tous contribué à la renommée de l’enseignement de Florent, pour qui l’art dramatique ne pouvait s’enseigner de manière magistrale et didactique. Si aujourd’hui le Cours Florent appartient au Pôle arts et création du groupe Galileo Global Education, et de ce fait est vraiment devenu une usine, l’âme de son créateur restera pour toujours accrocher à sa réputation et sa notoriété.

Marie-Céline Nivière

Crédit photos © DR

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut