L’Avant-Poste, nouveau lieu de création contemporaine au cœur de la Gironde

À 62 km au sud de Bordeaux, dans le bourg fortifié de la Réole, le comédien Yacine Sif El Islam, artiste compagnon du TnBA, et le styliste Benjamin Yousfi imaginent un lieu de création artistique associatif et transdisciplinaire. Inauguré le 13 septembre dernier, l’Avant-Poste se rêve une maison d’Arts et de convivialité différente, plus humaine, totalement en accord avec son environnement. Rencontre.


Qu’est-ce qui vous a donné envie de créer un lieu ?

L'avant-Poste - La Réole - Yassine Sif El Islam © DR

En septembre 2020, nous avons été victimes d’une attaque homophobe assez violente qui a précipité un départ de la ville dont nous parlions depuis quelque temps, depuis le premier confinement.
La nécessité de trouver le calme et de rendre fertile le champ de ruines que nos agresseurs ont voulu laisser derrière eux ont fait que nous avons décidé d’ouvrir l’Avant-poste, une maison d’art et de convivialité, à la campagne, parce que nous avons plus que jamais besoin de culture, qui rassemble, qui questionne, qui accueille, qui dialogue, qui réconcilie … Et depuis deux semaines que le lieu est ouvert on voit que ça marche ! Et c’est un bonheur !

Quelle en est la ligne artistique ?

Nous avions à cœur d’ouvrir un lieu inclusif, un lieu avec une oreille particulièrement attentive à celles et ceux que nous appelons « minorisé.e.s », en tout cas nous voulions que ce lieu soit à l’image du métissage dont nous sommes nous-même les fruits ! Un métissage au sens très large du terme.
Et puis il est très important pour nous que ce lieu soit un endroit d’expérimentation, un lieu où les artistes peuvent douter, peuvent commencer quelque chose qu’ils peuvent ne pas finir, peuvent échouer même !
L’Avant-poste est un lieu de l’esquisse, c’est ici que tout commence ! Si l’on a envie de monter seulement une scène de Phèdre, juste comme ça juste pour essayer, juste parce qu’on trouve ça beau ou juste pour s’entraîner, comme un pianiste fait ses gammes, c’est possible à l’Avant-poste !

Est-il important aujourd’hui de réinventer des lieux de création ?

L'avant-Poste - La Réole - Yassine Sif El Islam © DR

Aujourd’hui, n’importe quel lieu de création est une grosse machine.
Pour pouvoir y travailler ou y présenter son travail, il faut remplir des dossiers, attendre son tour, espérer beaucoup, attendre encore plus, être dans les petits papiers, STOP !
Il faut retrouver de la simplicité dans le rapports que les lieux entretiennent avec les artistes.
Les institutions sont déshumanisantes.
Chacun en fait le constat et pourtant, tout le monde continue à faire la course, en se marchant sur les uns sur les autres, nous avons décidé de faire un pas de côté.

L’inauguration a eu lieu, le week-end dernier. Comment cela, s’est-il passé ?

Et nous avons pu constater le jour de l’inauguration que nous n’étions pas les seules fourmis à s’être arrêtées dans la marche infernale de la fourmilière.
Quelle joie !
Des enfants jouaient, les gens se retrouvaient ou se rencontraient, des gens de La Réole et des gens de Bordeaux, on parlait français, anglais, allemand, hébreu ! On servait du thé à la menthe et du vin blanc, Duda Moraes peignait un tableau en direct et Supergreen a mixé de la musique brésilienne toute la journée (et toute la nuit !), il y avait beaucoup d’émotion et beaucoup d’amour.
Notre première exposition a pour titre : YALLAH JOIE ! Tout est dit.

Qu’aimeriez-vous y défendre ?

L'avant-Poste - La Réole - Yassine Sif El Islam © DR

À l’Avant-poste, nous accueillons tous les mois une exposition différente et tous les dimanches nous proposons une performance (lecture, danse, théâtre, musique…). Nous accueillons aussi des artistes en résidence. Nous abordons des thématiques urgentes et dont les artistes doivent s’emparer si l’on veut que, peut-être, ce monde change comme la crise climatique, le(s)féminisme(s), les masculinités, entre autres !
Et nous sommes aussi un lieu de convivialité où l’on peut se rencontrer et se parler autour d’un verre ; tout ce qui nous a tellement manqué pendant cette pandémie et dont on a éprouvé l’extrême nécessité en étant privé.

Que peut-on vous souhaiter à vous ? À ce lieu ?

De tenir ! Et de toujours beaucoup s’aimer.

Propos recueillis par Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

L’avant-Poste
40 Rue André Bénac
33190 La Réole. 

Crédit photos © DR

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.