Dans les méandres nébuleux du cerveau humain

Derrière les paupières de Pierre-Yves Chapalain
La colline – Théâtre national © Gwendal Le Flem

À la colline, Pierre-Yves Chapalain présente sa dernière création, un conte d’anticipation médico-écologique, quelque peu brumeux. En questionnant la relation singulière, intime que nous entretenons avec la parole, le langage et la pensée, il invite à plonger dans l’univers d’Éléonore (épatante Marie Cariès), une brillante scientifique, à deux doigts de créer la crème miracle de l’éternelle jeunesse. Petit bout de femme, vivant au pied d’un volcan prêt à exploser, elle semble tout  avoir pour être heureuse, un métier qui la passionne, une fille brillante (Hiba El Aflahi), une sœur (lumineuse et inquiétante Émilie Incerti Formentini) sympa, attentionnée, peut-être un brin envahissante. Mais voilà, un jour tout bascule, la machine s’enraye. Son cerveau bloque, elle n’arrive plus à parler, à s’exprimer. Son médecin (Pierre-Yves Chapalain) est formel, elle va bien, son organisme n’a pas de faille. C’est tout simplement incompréhensible. 

Sorte de galerie de portraits incomplets, Derrière les paupières est comme une balade inachevée, une fable poétique qui aurait perdu sa morale en cours de route. Malgré le très onirique décor signé Adeline Caron et le jeu habité des comédiens, la plume ciselée de Pierre-Yves Chapalain n’arrive pas à prendre corps, à habiter le plateau. Elle laisse de côté, sans jamais ouvrir les portes du riche et foisonnant univers de l’auteur et metteur en scène, que l’on devine en filigrane. Dommage !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Derrière les paupières de Pierre-Yves Chapalain
La colline – Théâtre national
Petit Théâtre

Rue Malte-Brun
75020 Paris 
Jusqu’au 10 octobre 2021
le mardi à 19h, du mercredi au samedi à 20h et le dimanche à 16h – relâche le dimanche 19 septembre
durée 1h45 environ

mise en scène de Pierre-Yves Chapalain
avec Hiba El Aflahi, Marie Cariès, Pierre-Yves Chapalain, Pierre Giraud, Émilie Incerti Formentini, Kahena Saighi, Nicolas Struve
dramaturgie de Kahena Saighi
collaboration artistique – Jonathan Le Bourhis
lumière de Florent Jacob
son de Samuel Favart-Mikcha
scénographie et costumes d’Adeline Caron
aide à la réalisation des costumes – Myriam Rault et Julia Brochier
construction du décor Gaël Richard
maquillages et coiffures – Mathilde Benmoussa et Anne Binois

Crédit photos © Gwendal Le Flem

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut