Camus Casarès, une géographie amoureuse d’après la correspondance d’Albert Camus et Maria Casarès 1944-1959 Jean-Marie Galey et Teresa Ovidio Mise en scène d'Élisabeth Chailloux © Valentine Galey

Camus-Casarès, amour à Lettres

Aux Gémeaux, Jean-Marie Galey et Teresa Ovidio joignent leurs talents et leur complicité dans Camus Casarès, une géographie amoureuse, mise en scène par Elisabeth Chailloux. Un spectacle solaire pour une grande histoire d’amour.

Le 6 juin 1944, l’écrivain Albert Camus rencontre la comédienne Maria Casarès. Les alliés débarquent apportant un espoir de libération. Dans cette euphorie, ils vont vivre une folle passion de quelques mois. Le retour à la normale les oblige à être raisonnables. Il est marié ! Mais voilà, le 6 juin 1948, leurs chemins se croisent à nouveau et ils ne peuvent plus lutter contre leurs sentiments. Il n’est toujours pas libre, mais qu’importe ! Ils sont souvent par monts et par vaux, alors, ils vont échanger une longue correspondance pour ne pas perdre le fil. La dernière lettre de Camus sera postée le jour de son décès dans un accident de la route, en 1960. 

Passion épistolaire
Camus Casarès, une géographie amoureuse
d’après la correspondance d’Albert Camus et Maria Casarès 1944-1959
Jean-Marie Galey et Teresa Ovidio
Mise en scène d'Élisabeth Chailloux
© Valentine Galey

Jean-Marie Galey et Teresa Ovidio ont pioché dans les 865 lettres, celles qui allaient dessiner cette géographie amoureuse entre deux êtres pris dans le tourbillon de leur passion. Ils y ont ajouté des passages des Carnets de Camus. Ils ont également choisi de faire vivre ces mots en les sortant de ce qui n’aurait pu être qu’une lecture épistolaire. C’est bien une histoire vibrante et vivante d’amour qu’ils nous racontent. 

Duo d’acteurs, duo d’amoureux

Les comédiens ne cherchent pas à être Camus et Casarès, ils sont l’incarnation de deux êtres qui s’aiment de toutes leurs âmes et leurs corps. Galey fait subtilement sentir les failles d’un homme qui doute, cherche à comprendre le monde, d’avoir le courage de quitter sa femme pour qu’elle ne souffre pas encore plus, qui n’hésite pas à tromper sa maîtresse. L’homme révolté est dans la vie de tous les jours, un homme qui doit faire des arrangements. Teresa Ovidio retranscrit avec beaucoup de talent la vitalité de Casarès. La comédienne irradie dans l’interprétation de cette femme libre et déterminer, qui vit le bonheur et le malheur avec la même intensité. Elle fait très bien entendre les renoncements de Casarès. Elle est l’amante mais pas l’épouse.

Une belle histoire
Camus Casarès, une géographie amoureuse
d’après la correspondance d’Albert Camus et Maria Casarès 1944-1959
Jean-Marie Galey et Teresa Ovidio
Mise en scène d'Élisabeth Chailloux
© Valentine Galey

La mise en scène d’Élisabeth Chailloux est fantastique. Sur le plateau des postes de TSF, rappellent combien la radio avait son importance. Les comédiens nous font entendre musiques, chansons, brides d’informations, la voix de Camus dans des interviews, celle de Casarès dans ses grands rôles et celle aussi de Gérard Philipe, le Prince d’Avignon ! Chailloux inscrit ainsi l’histoire d’amour dans la grande histoire. 1944-1960, une période où l’on se remettait tant bien que mal de la guerre et où On tentait d’ébaucher, en bégayant, un monde meilleur. Ici, rien de statique, que du rythme ! Jouant sur les espaces du plateau, les comédiens se meuvent au fil des retrouvailles et des éloignements des amoureux. Et l’on entend battre le cœur de l’histoire !

Marie-Céline Nivière

Camus Casarès, une géographie amoureuse
d’après la correspondance d’Albert Camus et Maria Casarès 1944-1959
Festival Off d’Avignon
Les Gémeaux
10, rue du Vieux Sextier 84000 Avignon
Du 7 au 31 juillet 2021
A 19h30, relâche les mardis 13, 20, 27 juillet
Durée 1h20

Adaptation et interprétation – Jean-Marie Galey et Teresa Ovidio
Mise en scène d’Élisabeth Chailloux
Lumières de Franck Thévenon
Son de Thomas Gauder

Crédit photos © Valentine Galey

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut