Stéphanie Marin © julien Chatelin

Stéphanie Marin, désigneuse ludique et éco-responsable

Fermée au public en raison du confinement, l’exposition Trop Classe ! du Maif Social Club se réinvente au quotidien pour mieux s’adapter à demain, notamment en se préparant à une itinérance pour aller à la rencontre des scolaires et des habitants de centres d’hébergement d’urgence à travers le territoire. Stéphanie Marin, designeuse et scénographe, revient sur cette expérience incroyable, crée pour transmettre un savoir. 

Comment définiriez-vous votre art ? 
Trop classe ! au Maif Social Club. œuvre de Stéphanie Marin. © Edouard Richard.

Stéphanie Marin : Il s’agit de pratiquer le design, un exercice ancré dans le jeu des interactions. L’observation des relations de causes à effets à plusieurs niveaux et échelles différentes nous conduit à élaborer des objets, en étant très fortement impliqués sur l’ensemble du processus. Notre activité est de concevoir des propositions simples visant à alimenter la sphère vitale des désirs, tout en prenant soin de respecter les équilibres naturels fondamentaux C’est impossible à réussir complètement mais terriblement intéressant ! Nous travaillons en équipe dans un atelier immense à Nice, et partageons des compétences complémentaires. smarin est un studio qui existe depuis 2002, qui conçoit, fabrique et diffuse ses projets dans le monde entier, nous avons la chance de travailler dans des pays et des mondes professionnels variés.

Comment avez-vous été contacté par le Maif social Club pour créer sur la transmission ? 
Trop classe ! au Maif Social Club. œuvre de Stéphanie Marin. © Edouard Richard.

Stéphanie Marin : Fiona Meadows et Chloé Tournier nous ont choisis, je pense qu’elles avaient remarqué chez nous une grande inspiration lorsqu’il s’agit de pédagogie, d’heuristique, et certaines de nos propositions ont rencontré leur vision sur la Transmission, je pense à toute la recherche sur thérapeutique et mécanique dont l’idée est d’apprendre à développer nos compétences corporelles, par exemple.

Qu’est-ce qui vous a inspiré ? 

Stéphanie Marin : Fiona voulait donner une forme de place publique métaphorique au lieu. Cela offre la possibilité aux visiteurs de rester installés agréablement, pour profiter de toute l’exposition et prendre le temps de bien s’y plonger. C’est un sujet très vaste. C’est aussi l’idée que la transmission n’est pas qu’une affaire d’institution scolaire, mais aussi le parcours de chacun, et la possibilité de partager nos expériences tout au long de la vie.
La question de l’impact du numérique est bien entendue centrale, s’il parait évident que les contenus en accès libre et constant vont révolutionner l’ordre des disciplines, les potentialités des I A resteront à piloter. Pour cela j’ai dessiné des formes qui appellent au sensible, à nos intelligences les plus douces ( soft skills ). 

Comment est venu l’idée de construire Sign System®, une œuvre évolutive et participative ? 
Trop classe ! au Maif Social Club. œuvre de Stéphanie Marin. © Edouard Richard.

Stéphanie Marin : Transmission expose le principe d’inégalité sociale toujours là dans le système de réussite scolaire.
J’ai relevé l’importance de maîtriser le langage pour être valorisé dans nos sociétés, et cela m’a questionnée – pour ne pas dire génée.
Le jeu  Sign System® est un ensemble de formes archétypales, à déplacer au sol, comme si soudain on pouvait bouger les marquages-cadres, et réussir à instaurer un dialogue, entre formes et pensées, au-delà du langage ou avec lui mais dans une contrainte qui libère d’autre part.
La typographie fonctionne pour écrire toutes les langues à caractères romains et arabes, je trouvais cela très beau graphiquement et aussi très naturel de mélanger les caractères.

Entretien réalisé par Olivier frégaville-Gratian d’Amore

Trop la classe ! 
Exposition au Maif Social Club
37 rue de Turenne
75003 Paris

jusqu’au 13 février 2021
Accès libre hors période de confinement

Crédit photos © Edouard Richard – Maif

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut