W ou Le souvenir d'enfance de Georges Perec. Olivier Balazuc & Isabelle Gazonnois. Le Moulin du Roc © OFGDA

Olivier Balazuc à la recherche de l’enfance de Perec

Au Moulin du Roc à Niort, Olivier Balazuc et Isabelle Gazonnois explorent avec délicatesse l’œuvre utopique et intime de Georges Perec, W ou le souvenir d’enfance. De résidences en répétitions, les deux artistes, et leur musicien complice Fred Roumagne, travaillent une matière jalousement protégée par les ayants droits et font un beau travail d’orfèvre. Reportage sur les traces d’un passé entre réalité, fantasme et fiction. 

A l’est du marais poitevin et de ses canaux de verdure, à l’ombre du grand donjon médiéval, qui domine le centre-ville niortais, Le Moulin du Roc, créé en 1978, labélisé dans la foulée centre d’action culturelle, avant de devenir en 1985, Scène nationale, fait peau neuve. Inauguré en 1986, le bâtiment renferme la médiathèque Pierre-Moinot, le théâtre et un cinéma d’art et d’essai. Dirigé depuis 2012 par Paul-Jacques Hulot, le lieu a, le temps du confinement, ouvert ses portes à quelques compagnies pour leur permettre de répéter. C’est notamment le cas de la troupe menée par Olivier Balazuc

Une plongée dans une autre époque
W ou Le souvenir d'enfance de Georges Perec. Olivier Balazuc & Isabelle Gazonnois. Le Moulin du Roc © OFGDA

Derrières les austères portes de métal, peintes en rouge grenat, cachées à l’arrière du bâtiment, c’est tout un dédale de coursives en béton qui s’offre aux yeux du visiteur. Des projos, des servantes, des rampes, et tout un ensemble d’accessoires permettant l’illusion, la magie du spectacle vivant, sont rangés le long des murs gris. Dans un recoin, une cuisine très seventies a été aménagée. Elle permet aux équipes de se retrouver, d’échanger, de partager un moment de convivialité. Sur des étagères, une multitude de bouteilles ont été placées. Chacune est estampillée du nom d’une compagnie, d’un spectacle. Elles font partie de la mémoire du théâtre. Un peu plus loin, une porte dérobée, c’est l’entrée par le plateau de la petite salle. Déjà, Olivier BalazucIsabelle GazonnoisFred Roumagne, Salomé Vieira et Fabrice Lacombe préparent le prochain filage. 

Un roman mythique
W ou Le souvenir d'enfance de Georges Perec. Olivier Balazuc & Isabelle Gazonnois. Le Moulin du Roc © OFGDA

Récit autobiographique autant que fictionnel, dystopie autant qu’œuvre de résilience, W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec est devenu au fil du temps une œuvre majeure du mouvement oulipien, étudiée dès le collège tant pour ses qualités littéraires que pour ce qu’elle raconte de la Seconde Guerre mondiale ; ses violences, ses tragédies. « Depuis quelques temps, raconte Isabelle Gazonnois, ce texte de Pérec me trotte dans la tête. La richesse de la langue, cette quête permanentes pour retrouver des bribes de souvenirs d’enfance, cette manière unique d’alterner les styles, les genres littéraires, étaient autant de matières très théâtrales qui me donnaient l’envie de le porter sur scène. Au départ, je pensais plutôt à en faire une lecture. Olivier est passé par là. C’est maintenant un spectacle en devenir. » 

Une adaptation complexe
W ou Le souvenir d'enfance de Georges Perec. Olivier Balazuc & Isabelle Gazonnois. Le Moulin du Roc © OFGDA

Comment adapter cette œuvre où trois récits s’entrelacent, se conjuguent et se répondent ? « C’est d’autant plus difficile, souligne Olivier Balazucque les ayants droits de Georges Perec sont très protecteurs avec l’œuvre de leur aïeul et tout particulièrement celle-ci qui aborde l’enfance de l’auteur, la mort de son père en héros, la déportation de sa mère en 1943. Nous nous sommes pliés à leurs souhaits, c’était une gageure, mais quoi de plus passionnant que de suivre le fil mémoriel de ce fantastique écrivain, qui aimait tant jouer avec les mots, les règles. » En s’emparant de cettefiction olympique fascisante qui s’entremêle avec un écriture autobiographique fragmentaire, Olivier Balazuc et Isabelle Gazonnois ont saisi l’essence de W ou le Souvenir d’enfance pour en révéler la dimension littéraire, la force tragique. Alors que la montée des populismes en Europe est de plus en plus prégnante, le spectacle en devenir, et tout particulièrement sa deuxième partie, consacrée à la description de l’utopique civilisation de l’île W, touche juste et résonne férocement à nos consciences endormies. 

Un spectacle à trois voix
W ou Le souvenir d'enfance de Georges Perec. Olivier Balazuc & Isabelle Gazonnois. Le Moulin du Roc © OFGDA

Un des autres défis d’adapter le roman de Perec en pièce de théâtre était de trouver comment faire cohabiter sur le plateau l’autobiographie, l’histoire fictionnelle de Winckler, double imaginaire de Perec et le portrait de W. « Après plusieurs essais peu concluants, explique Olivier Balazuc, il est devenu évident que la troisième voix ne pouvait être que la musique. C’est comme ça que Fred Roumagne, est devenu le troisième homme au plateau, dans la pénombre, il joue de la guitare, mixe différentes partitions qui viennent surligner la tension des récits. » Ainsi, Par touches, porté par le jeu intense de deux comédiens, par la mise en scène ciselée, précise d’Olivier Balazuc, par la bande son de plus en plus omniprésente, le puzzle se met en place, W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec prend vie sur scène. Un moment d’une rare puissance qu’on a hâte de voir enfin présenter devant une salle comble.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Niort

W d’Isabelle Gazonnois & Olivier Balazuc
d’après « W ou Le Souvenir d’enfance de Georges Perec
(Éditions « L’Imaginaire », Gallimard)
Répétitions et résidence en novembre 2020 au Moulin du Roc
9 boulevard Main
79000 Niort 
Durée 2h00

Mise en scène, scénographie et lumières d’Olivier Balazuc
Avec Isabelle Gazonnois & Olivier Balazuc
Vidéo et musique de Fred Roumagne
Régie de Fabrice Lacombe

Crédit photos © OFGDA

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut