CouvUne vie sur mesure1-Axel Auriant HD1_©Margot Mouth_@loeilolliv

Une vie sur mesure, l’histoire singulière d’un artiste survolté

Aux sons des beats, Adrien grandit dans un monde différent de celui des autres. Né dans une famille lambda, où l’homme est un rustre, la mère dépassée, le jeune homme, simplet en apparence, décalé en profondeur, se révèle être un batteur virtuose. Dépassant les normes, Cédric Chapuis esquisse un conte musical, humain et bouleversant, magnifié par la présence incandescente d’Axel Auriant-Blot.

Sur une scène quasi vide, une sorte d’énergumène surexcité envahit l’espace. Sautant, courant, Adrien (fabuleux Axel Auriant-Blot) déplace de l’air et nous entraîne dans le tourbillon singulier de sa jeune vie. Visage enfantin, plein de mimiques, il conte son quotidien étrange, si différent de celui des autres. Fils ainé d’une famille de beauf, père violent, mère aimante, mais complétement à la masse et petit frère dans le moule, il se sent en décalage avec le monde qui l’entoure. Là, où les autres n’entendent que du bruit, lui entend des beats, des percussions, des notes, des harmonies.

Une vie sur mesure2-©Margot Mouth2_@loeildoliv

Incapable de rester en place, de supporter le silence, il passe son temps à taper sur tout ce qui passe à porter de ses mains afin de vivre en rythme, en musique. Face à ce comportement étrange que rien ne semble contraindre, sur l’impulsion du directeur d’école, ses parents finissent par lui offrir une batterie. Baptisé Tikétom, elle agit sur lui comme un baume miracle. Il se transforme d’enfant turbulent en premier de la classe, prêt à tout pour le soir venu pouvoir s’adonner à la seule chose qui compte caresser de ses baguettes magiques les peaux tendues des tambours, de la grosse caisse et le cuivre poli des cymbales. Au fil du temps, l’enfant malingre, l’autiste comme ses camarades l’appellent, devient un sacré musicien, un batteur virtuose. Bien que plus apaisé, plus heureux, rien n’a changé, il continue à traverser l’existence dans l’incompréhension des autres.

Avec beaucoup de finesse, de malice, Cédric Chapuis signe une fable contemporaine, un conte noir ayant pour toile de fond le monde de l’adolescence, la différence, le regard cruel des autres et l’autisme. Loin de s’appesantir sur le sujet, il dépeint le monde intérieur d’Adrien, il lui donne harmonie et sonorités jazzy. Aux sons d’arias, de rythmiques de bossa nova et de booms hard rock, il nous embarque, notamment grâce à la mise en scène énergique de Stéphane Batlle, dans la tête de cet être extraordinaire, cet enfant survolté qui vit, dort musique. Petit à petit, il distille des indices, des anicroches au sein de cette partition touchante, hilarante, il met en place la mécanique implacable qui mènera au drame. Derrière les rires, les larmes pointent. Crescendo, l’auteur nous happe vers le drame inéluctable d’une vie brisée, broyée, quand la bulle protectrice d’Adrien explose en mille morceaux et percute violemment la triste réalité, l’incompréhension.

Reprenant le rôle créé par Cédric Chapuis, le jeune et exalté Axel Auriant-Blot investit la scène, en prend totalement possession. Visage d’enfant pas sage, silhouette fine, gainée de blanc, il virevolte tel un feu follet. Il n’essaie pas d’interpréter un personnage de composition, il est Adrien, cet enfant différent, si vibrant, si humain. Il nous entraîne dans son sillage, nous chamboule, nous bouleverse. Véritable virtuose, il nous touche en plein cœur. Magique !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


Aff_une vie sur mesure_Tristan bernard_@loeildoliv
Au tristan Bernard, Cédric Chapuis nous invite à une balade singulière dans Une vie sur mesure

Une vie sur mesure de Cédric Chapuis
Théâtre Tristan Bernard
64, rue Rocher
75008 Paris
jusqu’au 30 décembre 2017
du mercredi au samedi à 19h
durée 1h10

texte de Cédric Chapuis
mise en scène de Stéphane Batlle
avec Axel Auriant-Blot

Crédit photos © Margot Mouth

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut