Vanessa Liautey, actrice incandescente

Visage rayonnant, sourire au bord des lèvres, Vanessa Liautey est une comédienne bien dans sa peau. Joie de vivre communicative, cette habituée des planches, que l’on a pu voir l’an passé au théâtre Paris-Villette dans Le Quatrième mur de Sorj Chalandon, dans une mise en scène de Julien Bouffier, imprime déjà son visage sur le petit écran. A suivre ! 

De passage à Paris pour des rendez-vous professionnels et pour sentir les tendances théâtrales du moment, Vanessa Liautey nous a proposé de partager un café en face de la gare de Lyon. Le timing est serré, la comédienne attend son train, retour Montpellier. Née dans le 93, elle a élu domicile dans le sud, où elle fait carrière depuis une vingtaine d’années. Des plateaux de théâtre à ceux de la télévision, elle mène sa carrière tambour battant. Créon pour Julien Bouffier dans Andy’s gone, elle fait des apparitions marquantes dans les feuilletons policiers qui se tournent en Occitanie. On a pu la voir notamment en femme amoureuse dans Tandem mardi soir sur France 3, aux cotés d’Astrid Veillon et de Stéphane Blancafort.

Alors que le soleil brille, que la chaleur se fait presque étouffante, elle revient avec tendresse sur sa jeunesse, ses premiers émois artistiques, sa découverte de la danse, du théâtre, du chant. 
A trois ans, elle se passionne pour la danse. « Après plusieurs années de pratiques intensives, se souvient-elle, j’ai tente de passer le concours des petits rats d’opéra.  Sans succès. Déçue mais pas démotivée, je cherche un autre moyen de m’exprimer. La scène m’attire viscéralement. Le plateau devient ma maison, c’est une évidence. Dans la foulée, je m’inscris à des cours de théâtre à deux pas de là où j’ai grandi, dans le Val d’Oise. »  Son bac en poche, elle entre à l’école Claude Mathieu. Trois ans durant, Vanessa Liautey suit assidument les cours. De rencontre en rencontre, elle commence une carrière parisienne, mais les élans du cœur l’attirent à Montpellier. Sans hésitation, elle quitte la capitale. Les valises posées au bord de la méditerranée, pas le temps de souffler, elle entame plusieurs collaborations avec des troupes de la région. Les projets s’enchaînent.

Rapidement, elle intègre la compagnie Adesso e Sempre, qu’à fondé le metteur en scène Julien Bouffier. Sous sa direction, son œil précis et bienveillant, elle interprète avec passion la langue de Duras, de Claudel, de Lagarce,  de Melquiot et bien sûr de Sorj Charandon.

Comédienne comblée, passant avec aisance de textes classiques à des écritures plus contemporaines, Vanessa Liautey, avide de connaissance, de nouvelles expériences, a le désir chevillé au corps de monter ses propres spectacles. Elle crée donc en parallèle, sa  propre troupe. « Je souhaitais conjuguer la musique, le chant, en y abordant des personnages de femmes qui chavirent, basculent dans la tragédie, explique-t-elle. C’est ainsi que j’ai mis en scène Forget Marylin, l’histoire d’une chanteuse de cabaret qui plonge dans la détresse un soir de représentation. Récemment, avec un ami musicien, nous avons adapté Bérénice de Racine dans une version musicale pour deux pianos et une guitare électrique. » Des projets ambitieux qui ont vu le jour dans le sud de la France, mais ils restent difficilement diffusable hors de la région et notamment à Paris. « Pourtant, souligne-t-elle, c’est un passage obligé pour rencontrer les programmateurs et ainsi monter une tournée. » 

Vanessa Liautey ne se décourage pas, ce n’est pas son tempérament,  bien au contraire. « Aujourd’hui, avoue-t-elle, je suis dans une nouvelle phase de ma carrière. Je multiplie les castings pour des séries télévisées tout en  cherchant un texte solo que j’aimerais présenter dans  un théâtre parisien. » Fidèle a ses engagements, elle poursuit sa collaboration avec le metteur en scène Julien Bouffier. «Nous devrions, confie-t-elle, prochainement partir à Beyrouth pour jouer Le quatrième mur»

Si le théâtre reste son cœur de métier,  les nombreuses pièces qu’elle a jouées en sont les témoins, de Profilage à Les ombres rouges en passant par Tandem, la comédienne aux yeux mordorés, à la chevelure noir de jais, trace sa route et rêve de cinéma. 

Propos receuillis par Florence Pons


L’épisode 3 de la saison 3 de Tandem série, créée par JérémieMarcus et diffusée sur France 3, est toujours accessible en Replay.

Crédit photos © Emmanuel Rigaut, Jane B, Béatrice Cruveiller

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Portraits

Go to Top