Qu’est-ce qu’un homme aujourd’hui ?

Empruntant à Kipling son injonction « Tu seras un homme, mon fils », Vincent Ecrepont questionne la notion de masculinité, de virilité dans le monde d’aujourd’hui. Avec humour et finesse, il dissèque les relations adultes-ados et esquisse un portrait caustique autant que critique de nos sociétés occidentales. 

Dans un décor épuré, composé uniquement de quelques parallélépipèdes rectangles gris et de deux cloisons transparentes, trois comédiens de trois générations différentes s’interrogent sur leur capacité à être un homme dans un monde qui voir la domination masculine vacillée pour plus d’égalité entre les sexes. 

Ados rebelles, adultes dépassés

Dans une succession de saynètes, Teddy Bogaert, Sylvain Savard et Laurent Stachnick s’emparent des mots de Vincent Ecrepont. Ils leur donnent corps et force. Du père, du vieux, du prof, de l’enfant, de l’ami, ils jouent la partition, dépeignent les rapports sociaux, familiaux et construisent par touche un instantané de notre société. Passant des premiers émois au regard tendre d’un petit-fils sur son grand père, d’un prof en guerre contre ses élèves, d’un père affligé par l’enfermement virtuel de son fils, tout est passé à la moulinette, tout est analysé dans le seul but de définir l’homme d’hier, d’aujourd’hui et de demain. 

Mise en scène enlevée 

Pas le temps de s’appesantir, les répliques fussent, les situations s’enchaînent. En une heure chrono, c’est la moitié de la population qui est mise sur le grill. Sans jugement, Vincent Ecrepont joue la carte de l’authenticité. Tout sonne juste. Rien n’est exagéré. Dirigeant adroitement ses comédiens, il fait naître de leur confrontation, de leur face à face, une belle vérité, celle d’une humanité bouleversée. L’important n’est pas tant la place de l’homme que celle qu’il laisse à la femme. Dans un monde plus juste, les deux sexes doivent être égaux. 

De son salon

Faute de n’avoir pu voir la pièce à Amiens, la représentation ayant été annulée suite aux directives du gouvernement, j’ai eu la chance de voir la captation faite la veille. Touché par la démarche, le texte et le jeu des trois interprètes, je souhaite à la compagnie des jours meilleurs et à tous de pouvoir découvrir cette jolie satire d’un monde en quête de nouveaux repères.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Sois un Homme de Vincent Ecrepont
Création le 11 mars 2020 à La Comédie de Picardie
durée 1h05 environ

Dramaturgie de Hugo Soubise
Mise en scène de Vincent Ecrepont
 Avec Teddy Bogaert, Sylvain Savard, Laurent Stachnick
Scénographie de Caroline Ginet
Costumes d’Isabelle Deffin
Lumière Et Régie de Benoît André
Création Sonore de Christine Moreau

Crédit de photos © Ludo Leleu

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut