Le son d’un autre monde

En plein confinement, le Français Rone, grand nom de l’électro, sort son cinquième album. Issu de sa collaboration avec (LA) HORDE et les danseurs du ballet national de Marseille, A Room With aView est le fruit d’une réflexion lucide sur l’état moribond du monde, tant au niveau écologique que social. 

Visage passe partout, lunettes métalliques à la mode, l’homme ne paie pas de mine. Pourtant, Erwan Castex alias Rone est l’un des acteurs les plus en vue de la scène éléctro mondiale. Autodidacte, il a su, en moins d’une dizaine d’années imposer son son, ses mélodies poétiques. Curieux du monde qui l’entoure, il cherche à travers ses projets à éveiller la conscience de son auditoire. Autant dire que la sortie de son dernier album en pleine crise a valeur de message. 

Un show délirant

Conçu autour d’un spectacle, qui a tout d’une Rave Party géante, A Room With aView – soit en français une chambre avec vue – s’inscrit dans un projet d’envergure, une carte blanche proposée par le Théâtre du Châtelet, qui réunit le musicien producteur à (LA) HORDE, collectif de jeunes chorégraphes, récemment nommé à la tête du Ballet national de Marseille. La rencontre entre les deux univers, l’un mélancolique, l’autre explosif, ne pouvait faire que des étincelles. A sa création, en Mars dernier, le spectacle a fait grand bruit. Tellement que les voisins – un petit hôtel mitoyen de la célèbre salle parisienne – ont porté plainte pour nuisance nocturne. Au-delà de cette embarrassante anecdote, due notamment à des problèmes d’insonorisation, le ballet post-apocalyptique a séduit un public large et nombreux. La salle était en transe. 

Un son mélancolique

Questionnant nos sociétés contemporaines, Rone a imaginé à travers une multitude de sons le monde de demain, celui qu’il faudra construire. Loin d’être noire, sombre, la tonalité de ce cinquième album se veut solaire, festive. Entremêlant musiques lancinantes, paroles enregistrées en plusieurs langues, sons urbains prélevés sur le terrain, pas de danseurs, comme dans Esperanza, il invite à un voyage sensoriel autant que stimulant. De la joyeuse Babel à l’envoutante Marbrerie, en passant par l’acidulé Ginkgo biloba ou le baroque Crapaud doré, le nouveau roi de l’électro ménage ses effets et propose à la Horde et au Ballet national de Marseille une échappatoire à demain, aux auditeurs une rêverie utopique. 

Une musique pour demain

Bien que les dernières représentations parisiennes aient dû être annulées suite aux directives gouvernementales afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais aussi suite à une ordonnance judiciaire en raison de son caractère trop bruyant, A Room With aView n’en est pas moins une expérience à vivre et à entendre. Un album nécessaire et salutaire qui donne au confinement des airs de fêtes.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

A Room With A View de Rone – Label InFiné

Crédit Photos © Goldoraeck – Wikimedia commons et © DR

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut