Blaise le savetier par l’ensemble Almazis…. Quand la musique était burlesque

Entre farce lyrique et théâtre burlesque, Blaise le savetier est un savant exemple des opéras-comiques qui ont fleuri en France au XVIIIe siècle. La principale force de l’enregistrement réalisé en 2013 par Iakovos Pappas et son ensemble Almazis est de plonger l’auditeur, avec malice et complicité, dans un temps presque oublié. Véritable mémoire vivante de cette musique baroque typiquement française, le claveciniste et chef d’orchestre mêle, avec un malin plaisir, les codes

Stabat Mater ou la solitude mélodieuse d’une orpheline

Laissez les mots devenir notes, et faites-vous bercer par la mélodieuse et poétique complainte d’une orpheline en quête de vie et de liberté…. L’argument : Cecilia, la narratrice, est orpheline. Elle a été abandonnée à sa naissance et recueillie par l’hospice de la Pietà, à Venise. Chaque jour, masquée et dérobée au regard du public, Cecilia joue du violon. Dans cet univers confiné et reclus, la musique est sa seule