EXPOSITION DE MACHA MAKEIEFF. Trouble fête, collections curieuses et choses inquiètes © Christophe Raynaud de Lage

Le précieux cabinet de curiosités de Macha Makeïeff

À la demande de Christel Roy, coordinatrice des musées de la Ville d’Aix-en-Provence, Macha Makeïeff investit les huit salles d’exposition du Musée des Tapisseries, situé au premier étage du Palais de l’Archevêché, et invite à un songe beau autant que macabre, étrange que poétique. Reprenant une partie des éléments de l’installation qu’elle avait conçue en 2019 pour la maisonJean Vilar, en parallèle de la création au festival d’Avignon de Lewis versus Alice.

Dans le cocon ouaté des grandes pièces d’apparat, la metteuse en scène, scénographe, plasticienne et directrice du théâtre de la Criée à Marseille, entremêle, avec beaucoup d’ingéniosité, ses histoires personnelles, comptines pour enfants et objets mémoriels de ses créations – un jeune tigre, des costumes, etc., dans un univers qui empreinte à Lewis Caroll, sa fantasmagorie.

Un écrin pour une expo de rêves
Trouble fête, collections curieuses et choses inquiètes de Macha Makeïeff
Musée des Tapisseries. © Christophe Raynaud de Lage

Entre rêves et cauchemars, Macha Makeïeff convie le visiteur à une plongée intime dans un monde onirique où se conjugue les imaginaires des uns et des autres. Bien sûr, la scénographie à la manière d’un cabinet de curiosiité dit beaucoup de l’artiste, de sa relation particulière avec son frère, mais ouvre aussi chez chacun sa part d’enfance, peuplée d’animaux féériques transformés par la magie de la taxidermie, qu’ils fassent partie de sa collection personnelle ou de celle du Musée d’Histoire naturelle d’Aix, de monstres, d’os polis, blanchis, et de bibelots poussiéreux, surannés. 

Un multitudes d’objets

Un immense fauteuil rouge de théâtre, des morceaux de ferrailles rouillées, de plâtres sculptés, rappelant quelques décorums d’église, sont entassés dans le premier vestibule. Dans la pénombre, les éclairages de Christian Sebille font des miracles. Un peu plus loin, lune immense table sur laquelle sont posés d’immenses crânes d’animaux attend des convives. Dans une autre salle c’est une volière de plumes et d’oiseaux empaillés qui prend vie grâce à quelques sortilèges techniques. 

Des cailloux dans la mémoire
Trouble fête, collections curieuses et choses inquiètes de Macha Makeïeff
Musée des Tapisseries. © Christophe Raynaud de Lage

La balade s’achève dans un espace qui regroupe tout ce qui n’a pu trouver place ailleurs, mais essentiels pour comprendre ce « spectacle immobile », cette traversée vers un ailleurs, ce monde fait de fragments de souvenirs, de bouts de chacun d’entre nous, d’hallucinations enfantines et bien sûr de bribes d’aventures d’Alice aux pays des merveilles.  

Trouble fête est un beau et inquiétant voyage aux pays des songes, une visite troublante qui demande d’oublier un temps le monde des adultes, pour plonger dans celui de nos fables perdues, de nos imaginaires oubliés.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amoreenvoyé spécial à Aix-en-Provence

Trouble fête, collections curieuses et choses inquiètes de Macha Makeïeff
Musée des Tapisseries

28 Place des Martyrs de la Résistance 13100
jusqu’au 7 novembre 2021

VISITES COMMENTÉES
Lundi à 11h et 15h — Mercredi à 15h — Jeudi à 11h et 15h
Uniquement sur inscription au 04 42 91 88 74

Crédit photos © Christophe Raynaud de Lage

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut