Couv43_UN_AVENIR_RADIEUX_©_Celine_Nieszawer_@loeildoliv

Un avenir radieux de Gérald Sibleyras… Fable sociétale tendre et sans concession

AFFUNAVENIRRADIEUX_AFFICHE_30X45CM_WEB_@loeildoliv
Un Avenir radieux, une comédie douce-amère portée par la lumineuse et pétillante Isabelle Gélinas au théâtre de Paris

En observant par le petit trou de la serrure, le temps d’un soirée, quatre personnages symptomatiques de notre société moderne – le financier, le chômeur, l’artiste rebelle antisystème, et la ménagère de moins de 50 ans, Gérald Sibleyras croque un monde à la dérive et autocentré. En prenant une émission de télé-réalité comme lien entre nos protagonistes, il révèle les parts d’ombres de chacun, toutes dominées par des préoccupations personnelles où tout altruisme est absent. Si sombre qu’il soit, le tableau ainsi dressé est illuminé par la pétillante et rayonnante Isabelle Gélinas et par l’humour décalé de l’étonnant Grégoire Bonnet. Loin de la comédie de boulevard, Un avenir radieux charme par la joliesse de son propos et l’humanisme qui se dégage des mots…!

L’argument : Liliane est une employée de bureau. Son fils, qu’elle a élevé toute seule et qui rêve de devenir chanteur, est arrivé en finale de l’émission Star.
Ce soir-là, Liliane a invité chez elle Stéphane, un financier important. Ils travaillent dans la même tour, elle l’a croisé dans l’ascenseur, mais ils se connaissent à peine. Le frère de Liliane surgit à l’improviste. Tous ensemble, ils attendent le moment où il faudra voter par téléphone…

10_UN_AVENIR_RADIEUX_Isabelle_gelinas©_Celine_Nieszawer_@loeildoliv
Liliane (Isabelle Gélinas) et stéphane (Grégoire Bonnet) dans un jeu de séduction maladroit © Céline Niezzawer

La critique : on entre comme par effraction dans l’appartement de Liliane (radieuse Isabelle Gélinas). On est en région parisienne, l’intérieur est élégant, cossu, sans excès. Du papier fleuri turquoise aux meubles mêlant les époques des années 1970 à nos jours, il se dégage une atmosphère de bien-être agréable. Secrétaire dans une tour de La Défense, la jeune quarantenaire propose à Stéphane (fabuleux Grégoire Bonnet), un financier travaillant dans le même bâtiment mais à un autre étage, de venir chez elle pour regarder l’émission de télé-crochet Star. L’enjeu est d’importance : le fils de Liliane est en finale et a besoin du plus grand nombre de voix possible par téléphone pour l’emporter face à l’autre concurrente, favorite du public et du jury.
Passées les premières minutes, les premiers mots échangés entre Liliane et Stéphane, un certain malaise s’installe. S’ils ne semblent pas être sur la même longueur d’onde, chacun ayant la tête ailleurs, englué dans ses préoccupations personnelles, ils apprennent malgré tout à se connaître. Lui, clairement attiré par le charme discret et la chaleur joviale qui émane de son hôtesse ; elle, séduite par la prestance de son invité. Malgré l’étincelle, le feu a bien du mal à prendre. L’arrivée inopportune du frère (inénarrable et omniprésent Philippe Uchan) et de sa copine (indélicate et hostile Anne-Sophie Germanaz) ne va rien arranger… Bien au contraire.

43_UN_AVENIR_RADIEUX_Isabelle_Gelinas_Theatre_Paris©_Celine_Nieszawer_@loeildoliv
Notre quatre protagonistes se découvrent et se jaugent tout en regardant l’émission Star © Céline Nieszawer

D’attirances en aversions, de politesses en manières cavalières et sans-gêne, de rebondissements en quiproquos, Gérald Sibleyras dépeint avec finesse notre société individualiste où consommation, finance et rentabilité sont reines. De son regard tendre et mordant, il n’épargne rien, ni personne. Tous les travers d’un monde nombriliste y sont croqués. Bien que le constat soit amer et sombre, la présence lumineuse d’Isabelle Gélinas, la candeur et la profonde humanité de son personnage, donnent souffle, espoir et légèreté. Petit à petit, le charme discret et acidulé de la comédienne opère. La mise en scène simple et aérienne de José Paul, l’élégante scénographie d’Edouard Laug, soulignent délicatement le propos, l’abîme médiatico-financier dans lequel sont jetés nos protagonistes et le jeu des deux acteurs principaux. Au final, on est séduit par cette comédie mélancolique aux accents mélodramatiques et au charme légèrement désuet…

Un avenir Radieux de Gérald Sibleyras
Théâtre de Paris
salle Réjane
15, rue Blanche
75009
A partir du 4 septembre 2015
Du mardi au samedi à 21h. Dimanche à 15h. Samedi séance supplémentaire à 17h.
Durée 1h20

Texte de Gérald Sibleyras
mise en scène de José Paul
Avec Isabelle Gélinas, Grégoire Bonnet , Philippe Uchan et Anne-Sophie Germanaz

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Chroniques

Go to Top