L’Istanbul romantique de Pierre Loti

La langue poétique de l’écrivain Pierre Loti est célébrée au Théâtre Reine Blanche par le Off d’Avignon jusqu’à ce vendredi 26 juillet. Ce seul en scène est soutenu pendant plus d’une heure par Xavier Gallais qui délivre une atmosphère émotive et captivante.

La mise en scène est sobre : une chaise sur un fond noir et une ambiance musicale par moment. Pas besoin de plus, le récit de Pierre Loti se suffit à lui-même surtout lorsqu’il est servi par le phrasé de Xavier Gallais. Sa voix est envoûtante, son regard sincère, sa diction parfaite.  Dans ces lignes extraites du premier roman quasi autobiographique de Pierre Loti Aziyadé et de Fantôme d’Orient, le narrateur-auteur revient sur un épisode douloureux : la quête de la tombe d’une ancienne maîtresse orientale, nommée Aziyadé. Le jeune officier Loti l’a laissée dix ans auparavant, lui promettant de revenir… Le périple au ton grave se déploie, du Bosphore aux alentours de Stamboul (Istanbul à la fin du XIXème) afin de retrouver la sépulture de la bien aimée.

« J’aurais voulu manger le son de sa voix », Pierre Loti

Quelques pincées d’humour, rares mais bien menées, des personnages finement croqués, et des descriptions sensuelles nous plongent instantanément aux côtés de cet auteur voyageur.

Ce moment de grâce que nous offre Xavier Gallais oscille entre une invitation au voyage oriental, une rêverie romantique et, plus concrètement, un temps calme poétique dans la cohue d’Avignon.

Marie Gicquel – Envoyée spéciale à Avignon


Le Fantôme D’Aziyadé de Florient Azoulay et Xavier Gallais.
Festival d’Avignon le Off.
A 11h jusqu’au 26 juillet.
Théâtre Reine-Blanche 16 rue de la Grande Fusterie à Avignon.
Durée 1h20.

Mise en scène de Florient Azoulay et Xavier Gallais
Interprété par Xavier Gallais
Compositeur Olivier Innocenti

Crédit photos © Pascal Victor / ArtComPress

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*