couv_funambules_xxemetheatre_damienrichard-100_loeildoliv

Les Funambules en concert, un grand chant d’amour

Les mots frappent, sonnent, résonnent et réchauffent les cœurs. Les mélodies touchent, émeuvent et envoûtent. Impossible de rester indifférent, muet, sourd devant ce grand cri d’amour, d’amitié, de vie que porte depuis plusieurs mois maintenant le collectif les Funambules. Leur engagement est loin d’être vain, bien au contraire il est nécessaire, essentiel. Il donne du baume aux âmes. Il soulage nos blessures. Il ouvre les portes d’un avenir meilleur, où l’amour n’est pas une option, où la haine n’a plus sa place, où la tolérance est la base. Alors pour vous, pour nous et pour eux, ces artistes plein de fougue et de talent, poussez les portes du Studio Hébertot et pénétrez dans son atmosphère feutrée, conviviale et ouatée… plaisir garanti.

Sur la scène, pas si petite que cela du Studio Hébertot, trois chanteurs et cinq musiciens font le show. Hommes, Femmes, Gays, Bi, Lesbiennes ou Trans, cela n’a aucune espèce d’importance. Ces huit artistes, ces huit êtres humains sont là pour parler d’amour, de tolérance, pour chanter la vie, le monde, l’humanité, pour nous rappeler que des hommes et des femmes se sont battus pour avoir le droit d’aimer et qu’encore aujourd’hui le combat est toujours d’actualité.

lesfunambules_octobre2016_anthony-klein_loeildoliv

De leur voix cristallines et chaudes, ils égrènent une à une les très belles chansons des Funambules. Ils racontent les histoires de ces hommes, de ces femmes, de ces destins particuliers, singuliers, universels. Ils nous entraînent sur les chemins tortueux de la carte de Tendre. Ils nous emportent dans un tourbillon de sentiments et d’émotions qui touche le cœur et effleure l’âme. Puis au détour d’un air, d’une parole, les poils s’hérissent, les larmes coulent, on s’identifie, on se protège, on se laisse envahir par ces vies, ces anecdotes, ces destinées hors du temps, hors du commun et pourtant si banales et si ordinaires.

Comment ne pas être bouleversé par l’histoire d’Alan, ce génie des mathématiques, cet homme qui a permis de changer le cours de l’histoire, mort de n’avoir pu vivre son homosexualité, condamné par la vindicte publique, magnifiquement écrite par Pierre Corbin ? Comment ne pas se laisser totalement séduire par le texte caustique et amusant d’Alexis Michalik qui décrit si intelligemment les Filles à Pédés ? Comment ne pas être ému par le très poétique Ça ne durera pas qui conte un amour qui défie le temps entre une jeune héritière et une belle infirmière si joliment troussé par le même auteur ? Comment ne pas être ému, touché au cœur par la force et la douceur de la magnifique chanson de Françoise Cadol, Lui et toi ? Il est en effet difficile de résister à ce concentré de talent qui doit beaucoup à la ténacité, à la persévérance d’un homme, d’un musicien. Stéphane Corbin, chanteur, pianiste, compositeur, arrangeur entre autre, est non seulement à l’origine du collectif Les Funambules, il en est aussi la pierre angulaire. Virtuose des notes, des mots et des rapports humains, il a su s’entourer de personnalités du spectacle connues ou non qui ont comme autres points communs cette volonté de voir changer la société, de lutter contre les préjugés, les aprioris et l’homophobie.

lesfunambules_octobre2016_stephane-corbin-et-amala-landre_18_anthony-klein_loeildoliv

Au-delà du message de tolérance que véhicule le spectacle adroitement mis en scène par Quentin Defalt, de cette volonté de vouloir soutenir un projet qui fait battre un peu plus fort notre cœur, courez, galopez, volez, pédalez au studio Hébertot, laissez-vous envoûter par ces Funambules, pénétrez dans ce monde qui mêle rires et larmes, où chaque lundi soir l’amour triomphe.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


Affiche-Funambules-Studio-Hebertot-web_@loeildoliv

Les Funambules en concert
Studio Hébertot
Boulevard des batignolles
75017 Paris
jusqu’au 26 décembre 2016
Tous les lundis à 20H
Durée indéterminée

mise en scène de Quentin Defalt
avec Stéphane Corbin, Doryan Ben, Vanessa Cailhol ou Cloé Horry, Amala Landré ou Amélie Manet + guests
Musiciens : Stéphane Corbin (piano), Yorfela (guitare), Anne-Sophie Versnaeyen ou Mariette Girard (alto), Sidi Degnieau (beatbox)

Pour rappel, le collectif Les Funambules signe le premier album de chansons originales contre l’homophobie. Des chansons qui rassemblent, à découvrir sur leur album en vente à la sortie du spectacle.

Crédit photos © Anthony Klein

Print Friendly, PDF & Email

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Chroniques

Sacré Candide !

Arnaud Meunier donne vie à Candide à la comédie de Saint-Etienne.
Go to Top