couv_choisir de vivre_Daudet_Mann_Berthier_©Mahilde Daudet_@loeildoliv

Choisir de vivre, un cri déchirant et bouleversant d’humanité

Voix grave, visage creusé, Nathalie Mann est Mathilde Daudet, cette femme en devenir, attachante, désarmante, humaine. Avec une rare Sensibilité, la comédienne s’approprie ce parcours singulier, cette histoire d’une destinée unique enfin révélée, que retranscrit avec délicatesse et finesse la mise en scène de Franck Berthier. Une ode à la vie portée par une extraordinaire comédienne.

Dans l’obscurité, le silence, seul un tic-tac d’horloge résonne. Il marque les secondes, égrène le temps. Il annonce un compte à rebours, celui de la naissance au monde d’une femme hors du commun (stupéfiante Nathalie Mann). Dans une poignée d’heures, Thierry ne sera plus, il laissera sa place définitivement à Mathilde, cette jumelle enfouie au plus profond de son âme, de son cœur.

1choisir de vivre_Daudet_Mann_Berthier_©Mahilde Daudet_@loeildoliv

En chiffres rouges, lumineux, le décompte s’affiche. Alors que les souvenirs de ses cinquante ans de vie passée viennent hanter son âme, Mathilde prend enfin le dessus et se prépare à vivre en pleine lumière. À l’aube de ce changement, de nombreuses questions, d’incalculables doutes, l’assaillent, mais sa décision est prise depuis longtemps, bien avant qu’une première robe est galbée son corps d’enfant gracile.

Accepter enfin être soi, de laisser les qu’en-dira-t-on derrière, de mettre un terme à l’emprise d’un dieu qui n’existe pas, cela a pris quasiment une vie, une vie de sacrifices, de frustration, une vie de mensonges, une vie que l’on joue au poker. Enfermée dans une virilité exacerbée pour protéger cet autre féminin que l’on a toujours cru plus fragile, Mathilde se débat pour exister et enfin prendre le dessus et sa revanche sur une erreur génétique qui l’a fait naître femme dans un corps d’homme.

S’emparant de l’histoire poignante que conte Mathilde Daudet dans son roman autobiographique, Franck Berthier esquisse avec bienveillance et intelligence le parcours d’une vie et signe un dialogue bouleversant entre corps et âme, entre deux êtres, l’un masculin, l’autre féminin, emmurés dans une même enveloppe. Soignant scénographie et jeu de lumière, il s’attache à faire entendre au mieux la parole troublante de cette femme, ce cri désespéré vibrant de sincérité, de lucidité.

2choisir de vivre_Daudet_Mann_Berthier_©Mahilde Daudet_@loeildoliv

En confiant à Nathalie Mann, ce rôle double, rare et riche, Franck Berthier a eu le nez creux. Irradiante, impressionnante, elle est Mathilde jusqu’au bout des ongles. Elle habite son personnage dans toutes les fibres de son corps, de son cœur. Tout en elle vibre pour livrer une partition virtuose qui prend aux tripes et ébranle.

En livrant les secrets de son âme, Mathilde Daudet nous invite à une réflexion constructive et humaine sur la transsexualité. En confiant ses doutes, ses certitudes, elle nous donne matière à dépasser nos a prioris, nos préjugés pour célébrer avec elle ce chant puissant et émouvant à la vie.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


Choisir de vivre de Mathilde Daudet
Studio Hébertot
78bis, boulevard des Batignolles
75017 Paris
jusqu’au 15 avril 2018
les mardis et mercredis à 19h & les dimanches à 19h30
Durée 1h15

adaptation et mise en scène de Franck Berthier
avec Nathalie Mann
lumières de Mireille Dutrievoz
univers sonore de Romain Bernardini

Crédit photos © Mathilde Daudet

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Chroniques

Go to Top