A tour de rôle, pas de deux en quête d’identité

Print Friendly, PDF & Email
AFF_A tour de role_ daniel Pop_Clavel_2_@loeildoliv

Au théâtre Clavel, le Chorégraphe Daniel Pop invite à danser A tour de rôle

Qui est-on ? Doit-on se définir par rapport à des normes sociales étriquées ? C’est sur ces questions sur l’identité qu’elle soit de genre, de culture ou de religion, que le jeune chorégraphe, d’origine roumaine, Daniel Pop, porte un autre regard, loin des clichés dans une succession de mini-pièces chorégraphiques encore fragiles, mais qui dévoilent un talent certain, une liberté de ton qui présage d’une belle plume à venir.

Sur la petite scène du Théâtre Clavel, Daniel Pop fait son entrée. Portant jupe longue, il virevolte, investit l’espace au rythme de la musique éléctro-baroque composée par Olafur Arnalds. Alternant les gestes saccadés aux mouvements hypnotiques, il invite à entrer dans la danse. Derviche tourneur, homme habillé en femme, il se donne tout entier, se cogne aux préjugés pour mieux en démontrer l’insupportable et brutale rectitude. Libérant son corps, livrant une part de ses réflexions, il signe par son engagement, ses enchaînements chorégraphiques une ode à la différence.

A tour de role_ daniel Pop_Clavel_2_© Anne-Sylvie Bonnet_@loeildoliv

Daniel Pop se donne à corps perdu dans une danse folle © Anne-Sylvie Bonnet

Accompagné de la danseuse Alexia Pau, encore un peu rigide en ce soir de première, il parle de la vie, du quotidien, des rapports hommes-femmes. Il dit tout de la violence subie dans l’intimité conjugale, dans la rue, du regard des autres, du lien des êtres les uns avec les autres. L’esprit du jeune chorégraphe foisonne. Son écriture est vive, abondante, en excès parfois. À trop vouloir exprimer ce qu’il a dans la tête, il se perd par moment en digressions, en effets superflus. C’est dommage, car l’on sent une patte affirmée, un style qui légèrement épuré suffirait à attraper totalement le public, à le saisir.

Toutefois, et c’est bien cela l’important, il se dégage de ce travail, une puissance, un propos qui a tout pour séduire et pousser chacun à réfléchir sur l’état de nos sociétés occidentales. Si le spectacle est encore un peu frais et demande un peu d’affinage, de lissage, on est touché par la présence lumineuse de Daniel Pop et par la fluidité de ses mouvements. Une belle rencontre, un talent sincère, tout en émotion qu’on a plaisir à découvrir !

Par Olivier Fregaville-Gratian d’Amore

A tour de role_ daniel Pop_Clavel_3_© Anne-Sylvie Bonnet_@loeildoliv

Avec Alexia Pau, Daniel Pop invite à questionner nos identités © Anne-Sylvie Bonnet

A tour de rôle de Daniel Pop
Théâtre Clavel
3, rue Clavel
75019 Paris
Jusqu’au 31 ocotbre 2018
Tous les mardis et mercredis à 19h30
Durée 1h00

Chorégraphie de Daniel Pop
Avec Alexia Pau, Daniel Pop, Luis Fabrega.
Vidéo de Margot Icher.
Musique d’Olafur Arnalds.
Costumes d’Hisako Tanaka.
Communication : Overjoyed.
Production : Mattei corporation & 4everfilms.

Vous souhaitez partager un commentaire?