Couv_Michael_hirsch_Avignon_©fabienne_Rappeneau_@loeildoliv

Michaël Hirsch, pourquoi ? … Le show des mots

Espiègle et primesautier, Michaël Hirsch nous embarque avec virtuosité dans un voyage au cœur des mots. Suivant le parcours initiatique d’un jeune homme en devenir, il s’interroge sur la vie et le monde qui l’entoure et s’amuse du sens des choses. Ne laissant aucun répit au public hilare, le jeune homme enchaîne à une vitesse vertigineuse les jeux de mots, les mots d’esprit et les calembours. Les rires fusent, communicatifs. Incapable de résister aux subtilités de la langue française et d’en faire partager son auditoire, il signe un spectacle tout en finesse et légèreté qui interroge sur les dérives de notre société… fascinant !….

Sur une scène entièrement vide, un jeune homme souriant, cheveux blonds bouclés, s’avance. Regard malicieux, il scrute la salle plongée dans le silence. Il s’amuse de la situation. Puis d’une voix d’enfant, les premiers pourquoi s’enchaînent. Le jeune garçon interroge son père sur l’existence. Passant avec facilité d’un personnage à l’autre, Michaël Hirsch nous invite à suivre la vie trépidante et riche en questions de ce jeune homme. L’enfant espiègle devient un adulte curieux puis un vieillard malicieux. Toujours surpris, ébahi par le monde qui l’entoure, sans jamais cesser d’aller de l’avant, de pousser un peu plus son questionnement des choses, il s’enquiert perpétuellement de tout, une question en chassant une autre, sans attendre forcément la réponse. Hyperactif, sincère, vif, il nous embarque dans les errances interrogatives de son étonnant personnage sur l’existence, sur la famille, sur la relation aux autres, sur l’état de notre société, etc.

Michael_hirsch_3_Pourquoi_©Fabienne_Rappeneau_@loeildoliv

Avec beaucoup d’humour, il manie le pourquoi, celui qui amuse puis agace, celui qui révèle une nature curieuse ou une personnalité énervante voire irritante. Magicien des mots, il taquine notre souplesse d’esprit mélangeant les syllabes et les lettres, jouant des sonorités et du double sens des expressions. De sa plume acérée, belle, il enchaîne avec une rapidité vertigineuse, une dextérité hors pair, les jeux de mots, les mots d’esprit et les répliques qui font mouche.

A l’écoute, le public hilare est conquis par la verve humoristique du jeune homme, mise en scène savamment dosé par Ivan Calbérac entre frénésie et simplicité. Si parfois le trait d’humour tombe à l’eau et se noie, le cabotin jeune homme, sourire aux lèvres, se rattrape avec une sincérité déconcertante qui déclenche aussitôt la salve de rires tant attendue…

En nous entraînant dans son délirant sillage, Michaël Hirsch nous invite dans un monde insolite et décalé plein de douceur et d’intelligence. Derrière la légèreté des bons mots, le jeune homme esquisse une fine critique de notre société qui a trop tendance à se refermer sur elle-même. Plein d’espoir, ce poète des temps modernes, élevé à l’humour de Pierre Dac, de Desproges et de Devos, travaille les mots et la langue française pour construire un monde meilleur, un monde où les gens réfléchissent, un monde où les rêves deviennent réalité… En somme, un one-man-show à ne pas rater qui se déguste avec plaisir!…

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


Affiche_Avignon_avecmentionBD_Michael_hirsch_@loeildoliv

Michaël Hirsch, pourquoi ?
Festival OFF d’Avignon
Théâtre du roi René
4 bis, rue grivolas
84000 avignon
du 7 au 30 juillet 2016 à 10h
relâche le 12, le 19 et le 26.
Durée 1h05

mise en scène d’Ivan Calbérac
lumières de laurent Béal
musique de Laurent Aknin
costumes de Caroline Gichuki

Crédit photos © Fabienne Rappeneau

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut